LAC NOIR

composition de médias
Emmanuel Raquin-Lorenzi 

 

La Composition de médias LAC NOIR est inspirée par le souvenir d’une serpente, une femme à corps de serpent que j’ai vue en Transylvanie il y a un demi-siècle. Fidèle à ce souvenir, précisément à celui du point bleu au flanc de la serpente où ce n’est ni de la chair ni de l’écaille, elle explore le point insaisissable du passage, métamorphose ou métaphore, entre les œuvres, entre les médias. Composée de 24 œuvres réalisées sur tous les médias artistiques qui constituent le paysage éclaté où notre regard, aujourd’hui, se perd et se trouve, elle associe à un regard contemporain un vieux mythe de nos campagnes.

 

Tous les éléments en ont été recueillis sur les terres de la serpente, au cours des années 90, puis lentement et parallèlement post-produits, afin qu’entre les œuvres, chacune autonome, se mettent en place les effets d’écho qui en font une œuvre unique et fragmentée. Toutes se situent, comme la serpente initiale, sur un point d’incertitude entre le document et le rêve, ce qui est recueilli et ce qui est inventé. Neuf autres artistes (français, roumains, hongrois, lettons) m’ont accompagné en Transylvanie et ont également contribué par leurs œuvres à LAC NOIR.

 

L’enjeu du voyage auquel nous invite LAC NOIR est de permettre à notre regard précaire d’abandonner un peu de sa verticalité arrogante, de retrouver la souple
horizontalité des vieilles serpentes pour, à leur image, pouvoir enfin caresser le monde.

E. R-L

 

BRISE-GLACE – LAC NOIR – TERRAIN VAGUE

Compositions de médias

Lac Noir  constitue avec Brise-Glace,  toute première composition de médias (1987), un triptyque en hommage à Janus bifrons, dieu de la limite et des confins, dont le projet Terrain Vague  serait le troisième volet.

 

Oeuvre en rapport: Suite pour un paysage 

En 2014 Emmanuel Raquin-Lorenzi a publié aux Editions Magor Doo à Skopje, un poème, Suite pour un paysage, qui s’essaye à frôler, jour après jour, pendant tout un automne, la serpente d’un lieu urbain, banal et simple, soeur parisienne des jeunes filles qui parfois glissent parmi les paysages transylvains.

 

Lac Noir est une initiative du ministère des Affaires étrangères, qui a assuré le tournage et l’enregistrement de ses matériaux en Transylvanie, puis a confié la bonne fin de l’ensemble, par convention avec le CNC, à la société Médias et Médias. Les éditions Neputns de Riga sont partenaires de Lac Noir. Radio France est co-producteur et le Groupe de Recherches Musicales de l’INA est partenaire de certaines des œuvres.

 

Le Conseil départemental de l’Yonne a co-produit la scénographie de Lac Noir au château de Maulnes avec Médias et Médias et et alors productions. Il a coproduit avec Médias et Médias et lEspace culturel de l’Hôpital de Tonnerre, la scénographie à l’Hôtel-Dieu de Tonnerre, dont et alors productions a assuré la coordination technique. Et alors productions a produit le site Internet.

 

Lac Noir est réalisé avec le soutien exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France, dépositaire des éléments originaux sur support magnétique. Les oeuvres vidéo ont été numérisées, restaurées et remastérisées par les studios du département de l’Audiovisuel de la BnF.